2023, année de la transition au Domaine Pouderoux. En effet, Robert et Cathy Pouderoux, cèdent peu à peu leur place à Louise Tanguy et Léo Hemmer Bury. En 2021, Robert a accueilli Louise pour une première vendange en duo. En 2022, ils s’associent à la vigne comme à la cave. Dans le même temps, Cathy commence à transmettre à Léo, qui rejoint Louise en parallèle de son travail. Louise a façonné ses premières cuvées, a vécu “son” premier millésime. 2023 sera l’année du passage de relais à Maury, tout en continuant la transmission auprès des partenaires et des clients.

L’installation à Maury

Au sortir de des études, Louise a souhaité rentrer dans ses terres natales catalanes, avec Léo dans ses bagages et une idée en tête : faire du vin. Est-ce l’influence de l’expérience de ses parents, de ses origines maurynates ou de son mémoire au sein de l’Institut Coopératif du Vin ?

Des expériences qui forgent

Louise travaille dans plusieurs caves du département, pour voir et apprendre des autres : au Domaine Gardiès sur le terroir de Tautavel-Vingrau, chez les amis du Château de Rey à Canet-en-Roussillon puis 2 ans dans les caves des Domaines Bernard Magrez à Montner, Couffoulens et Châteauneuf-du-Pape. Au détour d’un échange entre pommes de terres du Capcir et bouteilles de vins chez notre ami Jean Boucabeille, elle rencontre Robert… son cousin !

Rapidement, Robert lui explique qu’il cherche à transmettre son Domaine situé à Maury, rue Emile Zola, collé à la maison où est née Madeleine, la grand-mère de Louise. Après quelques discussions, et alors que Léo n’a visité le Domaine qu’une seule fois, ce projet apparaît comme une évidence.

Chaque fois que nous y réfléchissions, une nouvelle chose renforcait cette idée, la rendant presque naturelle. La beauté et la richesse de ce terroir, le goût pour les vins doux et l’orientation insufflée par Robert et Cathy dans leur Domaine ne pouvaient que nous convaincre.

La transmission au savoir-faire

Rapidement, Robert et Louise se sont entendus dans le travail à la cave durant les vendanges 2021. Pour Louise et Léo, c’est la première année de mutage des vins doux… en pleine nuit ! C’est aussi les premières vendanges ensemble, un test non négligeable. Avec Robert et Cathy, la transmission commence à s’articuler autour du millésime 2022.

Dès janvier, Robert et Louise entament le travail à la vigne ensemble. Louise prend en main les opérations avec les conseils de Robert. Au printemps, Jean-Pierre rejoint l’aventure pour soigner le vignoble. Viticulteur sur les hauteurs de Caramany en dehors de son travail au Domaine, c’est un passionné. Il partage ses techniques tout en étant toujours ouvert aux observations ou à essayer de nouvelles manières de procéder.

L’année 2022 est riche en apprentissage, jusqu’à l’épuisement de neurones. Il faut apprendre à gérer la vigne et la cave, le matériel, l’administratif et l’installation de Louise comme agricultrice. Je travaille à côté, les semaines sont longues ! Heureusement, nous pouvons compter sur les conseils avisés de Robert et Cathy, et l’aide de nos proches.

Toutefois, certaines choses sont difficiles à prévoir, et les vendanges 2022 nous en ont fait la démonstration. Un printemps frais et pluvieux nous a fait envisager une année exceptionnelle… jusqu’à la sécheresse qui durera presque 7 mois. A partir de mai, plus de pluie. Les températures et la précocité exceptionnelle du raisin déclenchent les vendanges le 04 août, un record pour le Domaine. Afin d’atteindre la maturité phénolique optimale des grenaches, elles dureront jusqu’à fin septembre.

Les défis à venir

Malgré ces contraintes , les résultats en cave sont positifs. La climatologie nous a permis de réduire les traitements biologiques au minimum. La transition en agriculture biologique en 2011 et les plantations récentes, sur des coteaux moins exposés, ont permis d’adapter la vigne en la forçant à plonger ses racines profondément dans les différentes couches du sol et du sous-sol.

La conversion en biodynamie, initiée en 2019 et certifiée par Biodyvin en 2021 vise à poursuivre l’adaptation du vignoble et des vinifications aux changements climatiques. Par cette adaptation, nous cherchons l’équilibre dans nos vins. Ces pratiques s’accompagnent de projet de plantations d’essences diversifiées, endémiques ou non, dans les parcelles (oliviers, amandiers, pistachiers,genevriers, tilleuls, sureau noir, arbousiers, lauriers…).

Par ailleurs, nous devons maintenir les exigences de qualité transmises par Robert et Cathy et l’excellence des vins doux qui ont notamment fait la renommée du Domaine. Nous devons articuler cela avec nos idées, nos envies d’évolution mais aussi les souhaits et les goûts des clients. Au-delà de produire du bon, il faut produire bien et expliquer notre démarche.

Un nouveau site internet, que vous découvrez en ce moment, de nouvelles étiquettes, quelques nouvelles cuvées mais toujours l’esprit du Domaine et l’essence du terroir de Maury : nous vous proposons de venir nous découvrir et échanger au Domaine, chez nos partenaires cavistes en France ou à l’étranger ou lors du prochain salon Millésime Bio à Montpellier du 30 janvier au 1er février hall A2, stand 1516.

Ne manquez aucune de
nos aventures

Inscrivez-vous à notre mailing

Vous souhaitez être informé des nouvelles cuvées ou recevoir les invitations pour notre prochain salon ? Inscrivez-vous !

Cette adresse mail sera utilisée uniquement pour que vous receviez notre newsletter et ne sera jamais communiquée à des tiers. Un lien de désabonnement sera présent dans tous les mails que vous recevrez afin de pouvoir vous désabonner dès que vous le souhaitez.